Réaction de l'Alliance aux propos de la Ministre de l'Ecologie

Le 17 juin 2015. A la suite de l’intervention télévisée de Madame Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie et du Développement durable, affirmant que l’huile de palme contribue à la déforestation, l’Alliance Française pour une huile de palme durable condamne les propos de la Ministre et rappelle l’existence de la filière durable de l’huile de palme.

Les membres de l’Alliance française pour une huile de palme durable ont pris l’engagement de s’approvisionner en huile de palme 100% certifiée RSPO (Table-Ronde pour une Huile de Palme Durable) d’ici fin 2015 et visent des conditions encore plus strictes pour 100% de leurs approvisionnements d’ici 2020. C’est pourquoi, nous déplorons que ces efforts collectifs ne soient pas encouragés et valorisés par le gouvernement français à l’instar du gouvernement néerlandais, dont l’ambition est d’obtenir 100% d’huile de palme certifiée durable en Europe d’ici 2020.

Aujourd’hui, les ONG s’accordent à dire que supprimer l’huile de palme des produits de consommation n’est pas LA solution et qu’il faut encourager le développement de la filière durable de l’huile de palme. C’est pourquoi, l’Alliance Française pour une Huile de Palme Durable, qui réunit des entreprises utilisatrices de cet ingrédient et des organisations professionnelles, est engagée, depuis 2013, aux côtés de toutes les parties prenantes impliquées (producteurs, ONG, gouvernements, raffineurs, entreprises utilisatrices, distributeurs et utilisateurs finaux) pour développer des solutions collaboratives qui permettent de mettre un terme à la déforestation et de protéger ainsi l’habitat naturel des espèces menacées, tout en assurant un impact économique et social positif pour les populations et les communautés locales.

La transformation de la filière est en marche et des solutions concrètes existent. Le CIRAD travaille depuis des années pour développer des semences améliorées qui permettent aux petits producteurs d’augmenter leur capacité de production sans avoir recours à la déforestation et à la destruction des habitats naturels des Grands Singes. L’huile de palme a d’ailleurs un rendement 6 à 8 fois supérieur que d’autres huiles pour une surface équivalente. Contrairement aux idées reçues, l’huile de palme durable pourrait bien être l’une des solutions de demain pour répondre au défi mondial de nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050 ; sans compter que la culture du palmier à huile fait vivre directement ou indirectement des millions de personnes dans les pays où elle est implantée : 3 à 7 millions de personnes en Indonésie, 600 000 personnes en Malaisie, 2 millions de personnes en Côte d’Ivoire et plusieurs millions de familles dans d’autres pays africains.

Fil Twitter